Zoopharmacognosie ou animaux humains et non humains

Author: 
Patrice Faubert
Locality: 

" Mahomet fut un chef de guerre sanguinaire et sans pitié pour ses rivaux.
Ces faits sont notamment illustrés par sa décision ( après sa victoire sur la
tribu juive des Qurayza ) de faire décapiter tous les hommes, d'emprisonner
les femmes et de violer la très jolie fille du chef le jour même où il fit décapiter
son père, son mari, et ses frères. De tels actes lui vaudraient aujourd'hui d'être
traduit devant un tribunal pour crimes de guerre. "

Anarchosyndicalisme, ( CNT/AIT ) numéro 154, mai-juin 2017

Oui
Toutes les religions sont des absurdités
Oui
Toutes les idéologies sont des iniquités
Et de tout le vivant
Cela n'est finalement pas étonnant
C'est le genre humain
Qui est, et de loin, le plus vilain
Et d'ailleurs
Même pour se soigner
C'est l'animal non humain qui a été copié
Toute une zoopharmacognosie
La nature nous donne des leçons, c'est ainsi
Avec de l'avenir en parasitologie et en oncologie !
Plantes aromatiques ou médicinales
Comme les vermifuges, insectifuges, l'argile, médecine animale
Primates, rhinocéros, autres bestiaux
Le papillon monarque, les éléphants, les moineaux
Des principes basiques pour la survie
Pour son espèce, pour sauver sa vie
Et tous les guérisseurs
Des animaux non humains, sont les imitateurs
Des perroquets et de leurs pansements gastriques
Simple argile donc, sans l'arsenal technologique
Sans aucune blablalogie philosophique
La survie dans le règne animal
Une grande claque contre le capital
Les luttes de classes
C'est pour le genre humain
Les luttes de classes
C'est pas pour l'animal non humain
Mais alors, dîtes-moi
Vraiment, qui est le plus malin ?
Le genre humain
C'est surtout la guerre
Comme contre la classe ouvrière
Les blindés contre les mineurs
1948, CRS=SS, sur les murs, pour se défouler
D'une grève de 52 jours, mineurs battus et humiliés
Du bannissement, de la prison
La douloureuse mémoire des corons !
Cependant
De 1944 à 1948, grâce aux mineurs
La France, avec le charbon, put reprendre des couleurs
Même si déjà, trop tard, c'est fini
Il aurait fallu penser à une autre énergie
Renouvelable et donc comme infinie
Mais le stalinisme français
Sut bien manipuler la classe ouvrière, de ses méfaits
54 heures par semaine, jours fériés travaillés
Dès 14 ans à la mine, déterminisme social sans pitié
220.000 mineurs loués, encensés
Tant que l'on put les utiliser
Pour mieux, en temps utile, les rejeter
Quand ils osèrent se révolter
Comprenant qu'ils avaient été dupés
Thorez le stalinien, de la liste, fut le premier
En grande responsabilité d'avec tous les silicosés
Cette voix de Moscou, toujours, mentit aux ouvriers
La silicose donc, principale cause de mortalité
4 octobre 1948, grève de 52 jours
Donc, dans les mémoires, elle dure toujours
Puis, 3000 mineurs licenciés, la tyrannie prit peur
L'animal humain, partout, répand la terreur
Contre cela, aucun médicament à 24 heures
Comme le Vernonia amygdalina
Automédication des chimpanzés, voilà
Car l'animal non humain
Est aussi, on le sait depuis vingt ans, médecin !
Animaux humains
Animaux non humains
Les mêmes pulsions
Les mêmes émotions
Du rire et de la mémoire des événements
Des parades préventives et c'est depuis longtemps
Et comment vivons-nous ?
Et comment nous traitons-nous ?
Nous les animaux humains
De bien pire façon que les animaux non humains
Avec nos classes, nos castes, toute une verticalité
Et riches ou pauvres, dans le règne du séparé
Il ne peut y avoir que de la médiocrité
Dans la prison
De toute habitude
Dans la prison
De toute certitude
Comme derrière une porte blindée
Quand toute pensée est verrouillée
Et toutes les vies qui sont gâchées
Dans l'ennui organisé ou le travail salarié
Toujours la seule et même journée
Répétition de la domination
Domination de la répétition
Avec des comportements serviles
Avec des comportements futiles
Avec des comportements débiles
Car au fond, seule la révolte est utile
Car au fond, toute dominance est stérile
Dominer pour s'approprier, sommet de l'inutile
Tout devenant
La vie de l'administration
L'administration de la vie
Nous sommes tous et toutes des numéros
Plus de numéro six, hurlant " je ne suis pas un numéro "
Nous sommes tous et toutes des matricules
Sans plus aucune conscience de tout ce ridicule
La prison
De tous nos préjugés
La prison
De tous nos jugements de valeur
La prison
De tous nos lieux communs
Voilà bien là le genre humain
Avec un discours logique
Pour justifier toutes les ignominies
L'animal humain et sa blablalogie
L'animal non humain, lui, fait preuve de moins d'hypocrisie !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

"Mahomet was a bloodthirsty warlord and pitiless for his rivals.
These facts are illustrated in particular by his decision (after his victory over
Jewish tribe of the Qurayas) to have all men beheaded, imprisoned
Women and to rape the very pretty daughter of the chief on the same day that he had beheaded
Her father, her husband, and her brothers. Such acts would be worth
Brought before a court for war crimes. "

Anarchosyndicalism, (CNT / AIT) Issue 154, May-June 2017

Yes
All religions are absurdities
Yes
All ideologies are inequities
And of all the living
This is not surprising
It is the human race
Who is, by far, the most naughty
And by the way
Even for healing
The non-human animal was copied
A whole zoopharmacognosy
Nature gives us lessons;
With the future in parasitology and oncology!
Aromatic or medicinal plants
Like wormers, insect repellents, clay, animal medicine
Primates, rhinoceros, other livestock
The monarch butterfly, elephants, sparrows
Basic Principles for Survival
For his species, to save his life
And all the healers
Non-human animals are imitators
Parrots and their gastric dressings
Simple clay therefore, without the technological arsenal
Without any philosophic blablalogy
Survival in the animal kingdom
A big slap against the capital
Class struggles
It is for the human race
Class struggles
It's not for the non-human animal
But then, tell me
Really, who's the smartest?
The human race
It is mainly war
As against the working class
Armor against minors
1948, CRS = SS, on the walls, to let off steam
A 52-day strike, minors beaten and humiliated
From banishment, from prison
The painful memory of the coronas!
However
From 1944 to 1948, thanks to the miners
France, with the coal, could regain the colors
Even if already, too late, it's over
It would have been necessary to think of another energy
Renewable and therefore as infinite
But French Stalinism
Handling the working class well, its misdeeds
54 hours per week, working holidays
From 14 years at the mine, ruthless social determinism
220,000 rented miners, incense
As long as they can be used
In the interests of timely dismissal
When they dared to revolt
Understanding that they had been duped
Thorez the Stalinist, from the list, was the first
In great responsibility with all silicos
This Moscow voice, always, lied to the workers
Silicosis, therefore, the main cause of mortality
October 4, 1948, strike of 52 days
So, in the memories, it still lasts
Then, 3,000 miners dismissed, tyranny became frightened
The human animal everywhere spreads terror
Against this, no medicine at 24 hours
Like the Vernonia amygdalina
Chimpanzee self-medication
Because the non-human animal
It is also, as we know for twenty years, a doctor!
Human Resources
Non-human animals
The same impulses
The same emotions
Laughter and memory of events
Preventive parades and it's been a long time
And how do we live?
And how do we deal with it?
We the human animals
Far worse than non-human animals
With our classes, our castes, a whole verticality
And rich or poor, in the reign of the separated
There can be only mediocrity
In the prison
From any habit
In the prison
From any certainty
As behind an armored door
When all thought is locked
And all the lives that are wasted
In organized boredom or wage labor
Always the same day
Repetition of domination
Repetition Domination
With servile behavior
With futile behavior
With weak behaviors
For in reality, only the revolt is useful
For at bottom, all dominance is sterile
Dominate to appropriate, top of the useless
Everything
The life of the administration
The administration of life
We are all numbers
More number six, yelling "I'm not a number"
We are all numbered
Without any more consciousness of all this ridiculousness
The prison
Of all our prejudices
The prison
Of all our value judgments
The prison
Of all our common places
Here is the human race
With a logical discourse
To justify all ignominy
The human animal and its blablalogy
The non-human animal is less hypocritical!

Pat Patrice Faubert (2017) Pat says the guest on "hiway.fr" (http://patrice.faubert.over-blog.com/)

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
To prevent automated spam submissions leave this field empty.
CAPTCHA
This question is for testing whether you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.