Gangsters, voleurs, escrocs, assassins

Author: 
Patrice Faubert
Locality: 

" Officiellement en 2013, d'après le tout dernier rapport de la Cour
des Comptes ( 17 septembre 2014 ), le " trou " de la sécurité sociale ( régime général
et fonds de solidarité vieillesse ) a atteint 16 milliards d'euros. Ce même rapport
affirme que le montant de la fraude patronale largement sous-estimée, pourrait
avoir atteint 20 à 25 milliards d'euros en 2012. La sécurité sociale n'est donc pas
en " déficit structurel ", elle est victime d'une escroquerie permanente, en bande organisée
par le patronat "

CNT/AIT " Anarchosyndicalisme " ( Octobre/novembre 2014 )

En effet, car avant tout, dans tout gouvernement
Qui sans cesse nous ment
Il n'y a que des gangsters
Qui à part nous escroquer, ne savent rien faire
Il n'y a que des voleurs
Il n'y a que des menteurs
Il n'y a que des tueurs
Et si l'on ne veut pas les tuer
Il faudra bien les rééduquer
Les mettre quelque part à l'isolement
Qu'entre eux ils fassent les dominants
Femmes, hommes, enfants
Leur donner un territoire entier
Mais sans aucune arme et les surveiller !
Comme un hôpital psychiatrique
Où seraient rassemblés tous les névrotiques
Tous les autoritaires politiques si psychotiques
Cela serait bien si tout était génétique
Hélas, non, sinon, des pilules politiques
Il suffirait de prendre des gènes
Pour changer des idées, la science qui sème
Mais comme tout s'apprend, cela se complique !
Et pendant ce temps
Qui est aux mains de déments
Il s'agit de notre temps de vie
Il s'agit d'un temps de gâchis
50 pour cent des animaux sauvages
Ont déjà disparu, c'est un carnage
76 pour cent d'espèces d'eau douce
C'est la baisse
40 pour cent des espèces terrestres et marines
C'est la baisse
Mésanges, rouges-gorges, en voie de disparition
Tant d'autres dans la même procession
Et pourtant
C'est en 1507, pour la première fois
Qu'apparaît le mot Amérique, c'est l'effroi
Tout va si vite
Et seule l'ineptie lévite
Par rapport à mon enfance, je me souviens
C'est net, il y a de moins en moins d'amphibiens
Et 20 pour cent des amphibiens du monde
La population des vertébrés dans le monde
Monde qui, sans les agents secrets
Et femmes appâts des années 1940, il le fallait
Surtout de Londres, des centres de formation
Monde qui serait autre, sinon, et plus encore de l'abomination
Pire du pire, d'aujourd'hui, en comparaison
Et en cas de capture
Sans pouvoir prendre de cyanure
Des techniques de résistance à la torture
Tenir 48 heures, pour que son réseau ait un futur !
Par exemple
L'espérance de vie d'un opérateur radio
C'était 6 semaines, la mort guettait avec sa faux
Et comme tout ce qui est simple, c'est prouvé
Peut-être perçu comme extrêmement compliqué
Les messages de la BBC des années 1940
Ne pouvaient être décodés par les services secrets nazis
Du style " Le repas n'est pas fini "
Je répète " Le repas n'est pas fini "
Les décodeurs nazis n'y comprenaient rien, à 2, 4, ou 40
Et des lycées ( Jacques Decour ) Rollin
D'où naquirent résistants et miliciens
En 2014, Il y en a de moins en moins
Surtout, de plus en plus, de collaboration
De moins en moins de résistantes et de résistants
Et les jeunes gens deviennent des adultes
Les enfants en sont les catapultes
Et des copains qui deviennent des fascistes
D'autres des capitalistes, d'autres des staliniens
A toutes les époques, la même culbute
Mais rarement des résistantes et résistants
Un sacré mélange, comme le lycée Rollin des années 1940
Mais c'est toujours les années 1940 !
Et aussi Rollin et d'autres lycées manifestèrent
Contre l'occupant allemand, ils en étaient fiers
Pour la commémoration du 11 novembre 1940
Avant tout, manifestation nationaliste, tout le monde d'accord
Puis après, ils reviendront, les désaccords
Chaque pays en a sa version
C'est toujours le même cordon !
Mais rien n'a véritablement changé
Et certains et certaines continuent de résister
Car le nazisme subtil a finalement triomphé
Je suis une sorte d'opérateur radio
Comme beaucoup d'autres, toujours des ombres
Nous résistons comme nous le pouvons, pour ne pas devenir des idiots
Et là où nous sommes, par l'écriture, par l'agitation, par la manifestation
Par le tract, l'autocollant, ou autre, c'est l'occasion qui fait le larron !
Le capitalisme est sans soleil, toujours sombre
Tout s'y vend et s'y achète, aucun don
Donc dans l'espionnage
Tactique de tous les âges
Il y eut les frères Fleming
Dont l'un imaginera ( 1952 ) le fameux 007
Sans oser penser qu'un jour, 007
Deviendrait tout homme politique
Deviendrait toute femme politique
Droit de mentir, droit de falsifier, droit d'escroquer, droit de tuer
Et ce en toute impunité !
Notre système solaire
4, 56 milliards d'années
Et ses nuages moléculaires
1 million d'années
Avant, de la glace interstellaire
Et de l'eau sur la planète Terre
Déjà, il y a 4, 200 milliards d'années
Et maintenant
Par 10 à 30 pour cent
Cela est toujours représenté
Rapport deutérium/ hydrogène
Chimie organique que le vivant aime
Et cependant
3 km de profondeur en moyenne
Des mers et océans
Et tout cela, pour des prisons, des Biribi, des Cayenne !
Comme en France
Où 86000 hectares sont bétonnés
Et ce chaque année
Comme au Testet, zone humide
Pour en faire un lac inutile, le fric, raison impavide
Et puis la FNSEA
Beaux paysans que voilà
Un ramassis de fascistes et de droitistes
De l'inhumanité, pas les derniers de la liste !

" La commission " Vérité et réconciliation " d'Afrique du Sud, fut du côté
des anciens bourreaux, et ils furent seulement réprimandés, alors qu'ils méritaient
la prison et surtout d'être pendus. En tant que noir et militant anti-apartheid, ils m'ont
torturé et humilié, jamais, je ne pourrais le leur pardonner ! "

Brian Mphahlele ( militant noir anti-apartheid )

Comme tous les services secrets
Et tout le monde le sait
Donc aussi, pas seulement ce que l'on connaît
CCB ( anti-apartheid ), KGB, GESTAPO, PIDE, STASI
Et si l'on a pu fuir la RDA
L'aliénation étant mondialisée et unifiée
Le monde est totalitaire, la vérité, la voilà
D'autres CCB, KGB, GESTAPO, PIDE, STASI, pour nous terroriser
Aucun trait n'est vraiment jamais tiré
Les anciennes complicités sont recyclées
Ainsi, tout ne fait que se continuer
Le capitalisme a besoin des fausses réconciliations
Pour continuer toute sa prolifération
Ainsi, 1.500.000 million personnes
Ont pu consulter leurs dossiers de la STASI
Plus de 100 km de papier
Des autres pour ne plus se méfier
Des autres pour enfin se soulager !
Mais tout est TOUJOURS pareil
D'autres noms, d'autres lieux, mais le même soleil
Finalement pire, moins manifeste, plus subtil
Transition continue dans la discontinuité des périls
Comme des fissures sans cesse dissimulées !
Il faudrait un phénomène tourbillonnaire
Difficile à prévoir, même en orbite géostationnaire
Un ouragan/cyclone/typhon, non pas d'ondes tropicales
Mais des ondes mentales
Après le centre de la dépression
Voici le centre de la contestation
Non pas donc, du Golfe du Mexique, Atlantique tropical
Mer des Caraïbes, météo des ouragans, c'est banal
Chaleur, humidité, eau à plus de 26 degrés, vents
Idem dans la contestation sociale avec d'autres ingrédients
Cela au moins serait nettement plus enthousiasmant
Météorologie psychologique
Comme météorologie physique
Avec des vents à 300 km/heure, catégorie cinq du cyclone
Pour réveiller toutes les misères trop atones !
Finalement
Toute étiquette nous immobilise, nous fige, nous fiche
Elle nous coince, c'est un engrenage, pour le pauvre et le riche
Nous nous identifions à l'étiquette
Comme sous les monarchies, torchons ou serviettes
Il faut être ignorant ou savant, ouvrier ou patron
Aviateur, peintre, acteur, écrivain, instituteur, assassin
Pacifiste, bagarreur, artiste, employé, ou autre grappin
Être quelque chose qui nous fait être rien
Au lieu de n'être rien pour justement être quelque chose
Nous avons besoin d'un passage clouté
Il y en a des tas, par peur de la liberté
Voilà pourquoi, rien ne peut changer !

Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

“Officially in 2013, according to the very last report of the Court
Accounts (September 17th, 2014), the “hole” of the social security (general scheme
and solidarity funds old age) reached 16 billion euros. This same report
affirm that the amount of the largely underestimated employers' fraud, could
to have reached 20 to 25 billion euros in 2012. The social security is thus not
in “structural deficit”, it is victim of a permanent swindle, in organized band
by employers “

CNT/AIT “Anarchosyndicalisme” (October November 2014)

Indeed, because above all, in any government
Who unceasingly lies us
There are only gangsters
Who except for us to swindle, can nothing make
There are only robbers
There are only liars
There are only killers
And if one does not want to kill them
They will have well to be rehabilitated
To put some share at insulation
That enters they they make the dominant ones
Women, men, children
Their to give a whole territory
But without any weapon and to supervise them!
Like a psychiatric hospital
Where all the neurotic ones would be gathered
All authoritative policies if psychotics
That would be well if all were genetic
Alas, not, if not, of the political pills
It would be enough to take genes
To change ideas, the science which sows
But as very learns itself, that becomes complicated!
And during this time
Who is with the hands of demented person
It is about our life time
It is about a waste time
50 percent of the wild animals
Already disappeared, it is a carnage
76 percent of fresh water species
It is the fall
40 percent of the terrestrial and marine species
It is the fall
Titmouses, robins, in the process of disappearance
So many others in the same procession
And yet
It is in 1507, for the first time
What appears the word America, it is fear
All goes so quickly
And only ineptitude Levite
Compared to my childhood, I remember
It is Net, there are less and less Amphibians
And 20 percent of the Amphibians of the world
Population of vertebrate in the world
World which, without the secret agents
And women soft foods of the years 1940, it was needed
Especially of London, the training centres
World which would be different, if not, and more still of the abomination
Worse of worst, of today, in comparison
And in the event of capture
Without being able to take cyanide
Techniques of resistance to torture
To hold 48 hours, so that its network has a future!
For example
The life expectancy of a radio operator operator
They was 6 weeks, death watched for with its scythe
And as all that is simple, it is proven
Perhaps perceived like extremely complicated
Messages of the BBC of the years 1940
Could not be decoded by the secret services Nazis
Style “the meal is not finished”
I repeat “the meal is not finished”
The decoders Nazis understood nothing there, to 2.4, or 40
And of the high schools (Jacques Decour) Rollin
From which were born resistant and militiamans
In 2014, There is less and less
Especially, more and more, of collaboration
Less and less of resistant and resistant
And young people become adults
The children are the catapults
And of the buddies who become fascists
Others of the capitalists, others of the Stalinist ones
All the times, the same one collapses
But seldom of resistant and resistant
One crowned mixture, like the Rollin high school of the years 1940
But it is always the years 1940!
And also Rollin and other high schools expressed
Against the German occupant, they were proud
For the commemoration of November 11th, 1940
Above all, nationalist demonstration, everyone of agreement
Then afterwards, they will return, the dissensions
Each country has its version of it
It is always the same cord!
But nothing truly changed
And some and some continue to resist
Because the subtle Nazism finally triumphed
I am a kind of radio operator operator
As much of others, always of the shades
We resist as we can it, not to become idiots
And where we are, by the writing, agitation, the demonstration
By the leaflet, the sticker, or other, it is the occasion which makes the small drainage canal!
Capitalism is without sun, always dark
Very is sold to with it and buys itself there, no gift
Thus in espionage
Tactic of all the ages
There were the Fleming brothers
One will imagine (1952) the famous 007
Without daring to think that one day, 007
Would become any politician
Would become any political woman
Right to lie, right to falsify, right to swindle, right to kill
And this in all impunity!
Our solar system
4.56 billion years
And its molecular clouds
1 million years
Front, of the interstellar ice
And of water on planet Is in hiding
Already, there is 4.200 billion years
And now
By 10 to 30 percent
That is always represented
Hydrogen deuterium report
Organic chemistry that living it likes
And however
3 km of depth on average
Seas and oceans
And all that, for prisons, of Biribi, Cayenne!
As in France
Where 86000 hectares are concreted
And this each year
As at Testet, wetland
To make an useless lake of it, the money, impassive reason
And then the FNSEA
Beautiful peasants that here
A bunch of fascists and droitists
Inhumanity, not the last of the list!

“The commission” Truth and reconciliation “of South Africa, was side
former torturers, and they were only reprimanded, whereas they deserved
the prison and especially to be hung. As a black and a militant anti-apartheid, they have me
tortured and humiliated, never, I could not theirs forgive! “

Brian Mphahlele (black militant anti-apartheid)

Like all the secret services
And everyone knows it
Thus also, not only what one knows
CCB (anti-apartheid), the KGB, GESTAPO, PIDE, STASI
And if one could flee GDR
Alienation being globalized and being unified
The world is totalitarian, the truth, here it is
Other CCB, the KGB, GESTAPO, PIDE, STASI, to terrorize us
No feature is really never drawn
Old complicities are recycled
Thus, all nothing but does be continued
Capitalism needs the false reconciliations
To continue all its proliferation
Thus, 1,500,000 million people
Could consult their files of the STASI
More than 100 km of paper
Others to be wary more
Others for finally relieving itself!
But all is ALWAYS similar
Other names, other places, but same sun
Finally worse, less expresses, more subtle
Transition continues in the discontinuity of the dangers
How unceasingly dissimulated cracks!
Would be needed a swirling phenomenon
Difficult to envisage, even in geostationary orbit
A hurricane/cyclone/typhoon, not of tropical waves
But of the mental waves
After the center of the depression
Here the center of the dispute
Not thus, of the tropical Atlantic, Gulf of Mexico
, Weather Caribbean Sea of the hurricanes, it is banal
Heat, moisture, water with more than 26 degrees, winds
Idem in the social dispute with other ingredients
That at least would be definitely more filling with enthusiasm
Psychological meteorology
Like physical meteorology
With winds to 300 km/h, category five of the cyclone
To awake all too dull miseries!
Finally
Any label immobilizes us, solidifies us, us card-indexes
It wedges us, it is gears, for the poor one and the rich person
We are identified with the label
As under monarchies, cloths or towels
It is necessary to be ignorant or erudite, working or owner
Aviator, painter, actor, writer, teacher, assassin
Pacifist, brawler, artist, employed, or another hook
To be something which makes us be nothing
Instead of not being nothing for precisely being something
We need a pedestrian crossing
There are heaps of them, out of fear of freedom
For this reason, nothing can change!

Patrice Faubert (2014) puète, peuète, pouète, paraphysician (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway.fr”

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
To prevent automated spam submissions leave this field empty.
CAPTCHA
This question is for testing whether you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.