Création de pathologie, pathologie de création

Author: 
Patrice Faubert
Locality: 

Un sms, à un ami
" J'ai lu tous les livres de feu (1911-1995) Emil Cioran
Je collectionne aussi les documents sonores et visuels
Sur lui, j'ai été cioranien de nombreuses années
Et en accord avec sa pensée, je pense aussi
Que nous sommes tous et toutes
Et à des degrés divers, des prétentieux et des prétentieuses
Des mégalomanes en tous genres, et ceci
Est valable, surtout pour les gens
Qui écrivent, qui peignent, qui font de la musique, etc...
Et surtout ceux et celles, qui ne citent jamais, leur source d'inspiration ! "
Après qu'il m'ait dit
Vouloir clamer un texte de poésie
Dans une soirée slam, que tout est répétition
Ce qui est encore une répétition
Que cela soit en Auvergne, ou à Menton
Que bien des gens, ont déjà dit
Avant moi, et avant lui !
Et au fond, c'est de la mégalomanie
De ne pas vraiment le penser, que c'est toujours le même pipi !
Car répéter la répétition
N'est même plus une innovation
L'art est ainsi une supercherie
La poésie est ainsi une supercherie
Où tout le monde apaise, sa goinfrerie !
Mais cela ne vaut rien, face à la vie
Et finalement, nous en faisons fi !
Ecrire, peindre, faire de la musique
Sont à la société aliénée, nécessaires thérapeutiques
Qui certes, soulagent le mal-être
Mais ce sont à la vie, des tics
Dans un monde brutal, où il faut paraître !
La plupart des gens
Ont le besoin de ces arts aliénés
Pour, même un peu, se sentir aimés
Et en fait, c'est leur mal-être, qui est aimé
Mais jamais, leur vraie personnalité !
Qui est d'ailleurs, souvent détestée
Comme d'oser baragouiner
Sur le papier, ce que je viens de cracher !

Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

A text message to a friend
" I have read all the books of fire (1911-1995) Emil Cioran
I also collect sound and visual documents
On him, I was cioranian for many years
And in line with his thought, I also think
that we all are
And to varying degrees, pretentious men and women
Megalomaniacs of all kinds, and this
Is valid, especially for people
Who write, who paint, who make music, etc...
And especially those who never quote their source of inspiration! "
After he told me
Wanting to proclaim a text of poetry
In a slam party, everything is repetition
Which is another repeat
Whether in Auvergne, or in Menton
That many people have already said
Before me, and before him!
And deep down, it's megalomania
Not really thinking about it, that it's always the same pee!
'Cause repeat repeat
Isn't even an innovation anymore
Art is thus a deception
Poetry is thus a deception
Where everyone soothes, his gluttony!
But it's worth nothing, in the face of life
And finally, we ignore it!
Write, paint, make music
Are to the alienated society, necessary therapeutic
Which certainly relieve the discomfort
But these are to life, tics
In a brutal world, where you have to appear!
Most people
Need these insane arts
To, even a little, feel loved
And in fact, it is their discomfort, which is loved
But never, their true personality!
Who is moreover, often hated
Like daring to jabber
On paper, what I just spit!

Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysician ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat says the guest on ( http://www.hiway-glk.fr/ )

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
To prevent automated spam submissions leave this field empty.
CAPTCHA
This question is for testing whether you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.