Other

Acorns Login

Acorns provides a simple, low-cost passive investing solution that is appropriate to the latest investors. While the educational content and app’s user interface are built for freshers, its flat-fee design is suitable and somewhat costlier than percentage-based fees for those who are just beginning out. This app provides automatic savings characteristics which help nudge investors to preserve more. Moreover, it is easy to navigate the app. For more details, you can head to the official Acorns Login account

Parallaxe, systémie, téléonomie

Tous les animaux ont un langage
Pas les mêmes mots, pas le même bagage
Nécessaires, ne sont pas les mots
Pour communiquer, la preuve, avec le Silbo
Le langage sifflé, et pas besoin de parler
Du peuple des Gomeros
Sur l'île de la Gomera, aux îles Canaries
La tyrannie
Aime la démocratie
Du mariage pour tous
Qui dans la rue, fait sortir l'ours
La tyrannie
Aime ce qui l'alimente
Les droites, les gauches
Et même leurs ébauches
Un mariage est un mariage
C'est toujours une cage

Les dépossédés

Les dépossédés
N'ont aucune patrie
Les dépossédés
N'ont aucun parti
Les dépossédés
Ne sont pas algériens
Ne sont pas français
Ne sont pas allemands
Ne sont pas chiliens
Ne sont pas russes
Ne sont pas africains
Les dépossédés
Ne se veulent rien
Se vouloir quelque chose est fruit amer
C'est la matrice de toutes les guerres
Les dépossédés
Ne vont pas manifester
Ne veulent rien remplacer
Les mentalités doivent se transformer

La loi de compensation

La loi de compensation
Est inhérente à la fragmentation
Nous avons droit à ceci
Nous n'avons pas droit à cela
Nous avons une maison
Nous venons de perdre notre emploi
Ce qui nous met dans l'effroi
Nous habitons dehors, il fait froid
Nous avons à peine un métier
Et juste de quoi manger
Notre mari est riche
Mais au lit, très chiche
Il n'a pas le temps
Il est orgastiquement impuissant
Notre femme est pauvre
Mais elle sait nous faire jouir
Dans le sexe, nous faire fuir

Rachisme chronogéométrique

J'étais hier
Je suis demain
Le présent leur donne la main
Ainsi
Je suis toujours chez feu
Mes parents
Où je vivais de temps en temps
Courbevoie-Bécon-les-Bruyères, se conjuguant
De tous les temps
Banlieue de Paris, s'écrivant
Ainsi
Je suis toujours chez feu
Mes anciens chez moi
Ou mon chez moi
23 passage national 75013 Paris
Pendant dix-sept-ans tout de même
D'ailleurs, en partir, fut un mauvais plan
Mes feu chez moi, aussi
La Courneuve, Drancy

Real humans ou la pensée conditionnée

Machines réelles
Humains machines
Voici encore un placet
Comme toujours, à quiconque ne plaît
Devant l'aspasie artificielle
Ravies, je peux imaginer nos mines
Real humans, c'est du réchauffé
De l'ancien très amélioré
Les automates
De feu (1709-1782) Jacques de Vaucanson
Cela n'était pas du bidon
L'automate dit turc mécanique
De feu (1734-1804) Wolfgang Von Kempelen
C'était mieux que la sirène
Fameux joueur d'échecs
Réutilisé par feu (1772-1838) Johann Maelzel

Processus Agatha-christien inversé

" A Rancy de temps en temps j'ai ressayé de me remettre au plan des plus tartignoles. Je ne peux plus. Je suis devenu docteur et ceci et cela. J'exhibitionne. Mes pommes sont cuites. Je crèverai ratatiné par les prétentions. "

Londres. ( Louis-Ferdinand Céline. ED : Gallimard )

La poule glousse

C'était ma voisine
Elle avait la jupe coquine
Des bas couture en nylon, d'un magique noir
Sur ses jambes, du matin, jusqu'au soir

Sur sa poitrine téteuse
Un joli corsage, à l'imagination tueuse
Elle était poule glousse
Et me suivait en douce

La poule glousse, son amant
Sous ses ailes, elle le met
Avec des coups, de son bec, elle le défend
C'est son petit enfant

Blog, blogueurs, blogueuses, blagueurs, blagueuses

( Petit théâtre paraphysique : )

Pierre - Tu devrais avoir ton blog, tu pourrais écrire ce que tu veux,
si tu veux, je peux te le faire !

Patrice - Pourquoi pas ?
un de plus... mais après tout, un fou de plus ou de moins.

Pierre - Tu pourrais ne pas avoir de commentaires des fascistes rouges,
ce qui serait une pollution en moins.

Patrice - Ce sont surtout les gauchistes et staliniens français et d'autres pays,
qui me détestent.

Pierre - C’est rassurant, puisque ce sont des fascistes rouges !

Morlocks et coquillards

Ils viennent du futur
Ils viennent du passé
Les morlocks au regard dur
Les coquillards de la vénalité
C'est la panique de la pauvreté
Parfois en bandes organisées
Ils peuvent violer ou tuer
Souvent sous l'emprise de l'alcool
Rampement de violence qui décolle
Leurs espérances sont molles
A leurs semelles, une véritable colle
L'exacerbation de la concupiscence
Querellés sont tous leurs sens
Comme le riche luxurieux
Aux plaisirs si vaniteux
Morlocks et coquillards

Pages